Comment habituer mon chiot à être manipulé ?

Apprendre à un chiot à accepter calmement d’être manipulé est une partie importante de son éducation. Les chiots traversent une période critique de développement qui se termine vers l’âge de 16 semaines. Il est important de les exposer à un maximum de stimulations durant cette période afin qu’ils soient à l’aise en toute situation à l’âge adulte.

Par exemple, un chien qui n’a jamais été manipulé quand il était chiot sera plus susceptible de grogner, de mordre ou d’avoir des comportements nerveux lorsqu’un toiletteur essaiera de couper ses ongles plus tard. Mais un chien habitué acceptera plus facilement la manipulation, même venant d’un étranger. Croyez-le, cela vous facilitera grandement les choses !

Avec vous, dans un premier temps

Pour que votre chiot soit à l’aise avec la manipulation, vous devriez commencer par faire les exercices de manipulation vous-même. Votre chiot vous connaît bien et est plus susceptible d’accepter que vous le manipuliez ou le poussiez. Une fois que votre chiot sera à l’aise avec vous et qu’il vous laissera manipuler toutes les parties de son corps, vous pourrez demander à d’autres personnes de tenter l’expérience. Si le chiot est heureux et à l’aise pendant les exercices de manipulation, il apprendra rapidement à accepter et même à apprécier d’être manipulé, tenu et examiné par n’importe qui.
Les exercices de manipulation doivent être effectués plusieurs fois par jour pendant plusieurs minutes. Vous pouvez également vous inscrire à un cours de dressage pour chiots. Ces types de cours de formation, souvent appelés « école des chiots », sont généralement axés sur la socialisation. Participer à un cours pour chiots une fois par semaine vous donne l’occasion d’initier votre chiot à être manipulé par d’autres personnes sous la supervision d’un éducateur canin expérimenté.

Lentement, mais sûrement !

Lorsque vous commencez à faire des exercices de manipulation avec votre chiot, allez-y doucement. Essayez de coupler la manipulation avec les choses qui plaisent à votre chiot : félicitez-le, utilisez les friandises et les jeux comme récompenses. Grâce à ce type de renforcement positif, votre chiot associera bientôt des choses comme être tenu ou faire examiner ses oreilles avec ce qu’il aime. Une bonne façon de débuter est de caresser de façon répétée le chiot de la tête jusqu’au bas de son dos. Si tout se passe bien, prenez doucement chacune des pattes du chiot pour l’habituer au contact. Allez-y doucement, car les pattes des chiens sont sensibles et cela pourrait ne pas plaire à votre compagnon!

Manipuler l’ensemble du corps

Prévoyez de passer deux ou trois minutes à chaque contact, mais arrêtez si votre chiot vous semble anxieux ou contrarié. Si vous êtes adepte du clicker, cliquez lorsque le chiot vous permettra de le manipuler, et offrez-lui une friandise. Le but est de se déplacer doucement sur tout le corps du chiot. En partant de sa tête, vous pouvez remonter vers ses oreilles et les déplier pour regarder à l’intérieur. Il faudra plusieurs séances pour que le chiot se sente à l’aise, alors soyez patient. Vous pourrez au fur et à mesure soulever sa tête pour examiner son cou, ses babines pour regarder ses dents…

Descendez et frottez le ventre du chiot. Ceci est généralement acceptable pour la plupart des chiots. Vous pouvez ensuite tirer tout doucement sur sa queue. La queue est une zone sensible et le chiot peut protéger ses organes génitaux, alors ne vous en approchez pas trop avant qu’il soit prêt. Pour un exercice sur tout le corps, serrez doucement le chiot dans vos bras et retenez-le contre vous afin qu’il s’habitue à avoir une proximité immédiate avec vous.

Le but des exercices de manipulation du chiot est de l’aider à être à l’aise avec les caresses et autres types de manipulations. Si, à un moment donné, votre chiot semble craintif ou mal à l’aise, arrêtez l’exercice, car il faut que ce soit avant tout un plaisir. Laissez-le se détendre un peu et reprenez plus tard, de préférence lorsqu’il s’approchera de vous tout seul.

Enfin, ne forcez pas votre chiot à sortir de sa zone de confort avec des étrangers. Permettez-lui d’approcher de nouvelles personnes à son rythme. Si le chiot est blessé pendant les exercices de manipulation, il pourrait associer le fait ou d’être touché à certains endroits à la douleur. Si vous blessez accidentellement le chiot, n’en faites pas toute une histoire. Au contraire! Continuez à le caresser doucement et à le féliciter avec une voix joyeuse. Le fait de plaindre le chiot ne fera que renforcer son appréhension!