Comment éduquer mon chiot à la propreté ?

Lorsque vous décidez de la façon d’éduquer un chiot ou un chien nouvellement adopté, vous avez deux options : les éduquer pour qu’ils fassent leurs besoins à l’extérieur directement, ou alors à l’intérieur de votre maison sur un tapis d’apprentissage pour ensuite les emmener vers l’extérieur. Voici quelques conseils pour intégrer l’apprentissage de la propreté dans l’éducation de votre chiot.

Les besoins à l’extérieur

Votre chiot ne peut pas vous dire qu’il doit faire ses besoins, n’est-ce pas? Il va falloir lui apprendre à vous signaler qu’il veut sortir! À partir de là, votre chiot associera le fait d’avoir envie faire ses besoins avec l’idée d’être à l’extérieur de la maison. Voici comment procéder.

Étape 1 : Lui apprendre à vous prévenir

Faites asseoir votre chiot près de la porte. Lorsqu’il aboie, ouvrez la porte et laissez-le sortir. Vous préférez ne pas apprendre à votre chiot à aboyer ? Essayez de fixer une clochette près de la porte. Lorsque votre animal sonnera la cloche, ouvrez la porte et emmenez-le dehors. Ne laissez pas votre chiot jouer trop longtemps dehors après avoir fait ses besoins, sinon il associera le signal que vous lui aurez appris au fait de jouer à l’extérieur, et pas seulement à la pause pipi !

Que faire si vous avez besoin de changer de signal?

Par exemple, vous avez appris à votre chiot à aboyer quand il a besoin d’aller au petit coin. Mais maintenant, il aboie sans arrêt! Vous pouvez essayer de lui apprendre une nouvelle méthode, comme s’asseoir devant la porte, ou même placer un tapis près de la porte et apprendre à votre chiot que vous lui ouvrirez lorsqu’il sera assis sur le tapis. De là, répétez les étapes 2 et 3 pour compléter la rééducation de votre compagnon.

Étape 2 : Déterminez un coin toilettes fixe

Mettez votre chiot en laisse, promenez-le jusqu’à la partie de la cour où vous voulez qu’il fasse ses besoins, et arrêtez-vous. Attendez que votre animal ait fini sa petite affaire, puis récompensez-le avec des friandises et des félicitations. Cela fera de la pause pipi à l’extérieur une expérience positive. S’il n’y arrive pas, ramenez votre chiot à la maison et répétez l’opération. Ne vous découragez pas, ça finira par rentrer !

Étape 3 : Envisagez la cage lors de vos absences

Lorsque vous n’êtes pas à la maison avec votre animal, confinez-le dans un endroit, comme une cage. Cela aide à limiter les accidents dans la maison lorsque vous n’êtes pas là pour entendre ou voir le signal. Gardez à l’esprit que votre animal doit avoir assez d’espace dans sa cage pour se lever, se retourner et s’allonger. Avoir trop de place les encouragera à faire leurs besoins dans un coin et à dormir dans un autre. Certaines caisses sont munies de séparateurs qui vous permettent d’ajuster la taille au fur et à mesure de la croissance de votre chien.

Pour habituer votre chiot à sa cage, placez-y des friandises et laissez-lui le temps d’entrer et de sortir. Félicitez votre chiot chaque fois qu’il entre. Habituez votre animal graduellement, 10 minutes à la fois, à rester dans sa cage. Augmentez la durée une fois qu’il est à l’aise. Lorsque votre chiot associe sa cage à son espace de sécurité et de repos, l’apprentissage de la propreté peut commencer !

Au lieu de salir l’endroit où ils dorment et mangent, ils vous feront savoir qu’ils doivent sortir. Comme pour les autres méthodes d’apprentissage de la propreté, l’élaboration d’une routine est essentielle. Dans les quinze minutes qui suivent le repas, la boisson ou le jeu, votre chiot devrait avoir la possibilité de faire ses besoins.

Comment éduquer un chiot à la propreté avec des alèses

Choisissez un endroit confiné pour commencer l’entraînement à la maison, comme la salle de bain ou la buanderie (idéalement un endroit où les sols sont faciles à nettoyer en cas d’accident). Quel que soit l’endroit que vous choisissez, assurez-vous qu’il est à l’épreuve des petites dents de votre chiot et retirez tout produit nocif. Ensuite, aménagez l’espace en recouvrant le plancher d’alèses ou de papier journal, et en plaçant le lit de votre animal dans un coin de la pièce.

Pour vous aider à mettre tout ça en place, voici quelques étapes que vous pouvez suivre.

Étape 1

Changez souvent les alèses, mais placez un petit morceau de l’ancienne alèse souillée sur le dessus de la nouvelle. L’odeur rappellera à votre chiot que cet endroit particulier est son coin toilettes.

Étape 2

Changez et éloignez régulièrement les alèses qui se trouvent le plus près du lit de votre animal. S’il réussit à toujours faire ses besoins au même endroit, vous pourrez réduire la surface protégée progressivement.

Étape 3

Continuez d’enlever les alèses jusqu’à n’en laisser qu’une ou deux dans la pièce, en fonction de la progression de votre chiot dans son apprentissage de la propreté

Lorsque vous obtiendrez des résultats constants avec votre chiot en n’utilisant qu’une ou deux alèses, vous pourrez progressivement élargir la zone à laquelle il aura accès. Si des accidents commencent à se produire, réduisez la zone. Pour les maîtres qui souhaitent que leur chiot se soulage dans un petit carré d’herbe d’intérieur ou de patio, il faudra rapprocher les alèses de cet endroit petit à petit.

 

Sachez que si vous n’avez pas de cour ou si votre chiot n’est pas encore à jour de ses vaccins, il peut être préférable de commencer l’apprentissage de la propreté à l’intérieur pour le faire passer ensuite à l’extérieur. Dans tous les cas, soyez patient, et votre toutou deviendra propre sans aucun souci !